top of page
Rechercher

Contes de papier - interview de Sophie van der Stegen



D'où est venue l'idée de ce spectacle et pourquoi avoir choisi le papier comme médium?

Sophie van der Stegen: L'idée est née de la passion qu'avait Hans Christian Andersen pour les papiers découpés, passion souvent méconnue. Ses créations, loin d'être un simple divertissement, font partie intégrante de son œuvre. Andersen lui-même a décrit cet aspect de son art dans un poème:

Dans ses papiers découpés

Andersen a mis

Toute sa poésie ;

Joyeux méli-mélo

De formes et de couleurs

Au bout de ses ciseaux.


L’art du papier découpé chez Andersen, coloré, divertissant et poétique, est étroitement lié à ses autres créations, poésie lyrique et dramatique, contes, romans et récits de voyage. Environ mille découpages sont encore visibles à ce jour, conservés au musée d’Odense. Quand surgissait son inspiration, Andersen s’asseyait par terre, ciseaux et papier dans les mains, entourés de quelques enfants qui devaient rester assis à bonne distance. Alors Andersen, qui depuis son enfance rêvait de devenir acteur, comédien ou chanteur d’opéra, se sentait-il réellement dans son élément. Sa façon de raconter était une performance théâtrale en soi. Quand il commençait à tourner les fragments colorés à la pointe de ses ciseaux, aucun des enfants qui l’entouraient ne savait ce qui allait surgir. Il aimait commencer par une petite histoire et improvisait un conte en relation avec le thème de son découpage. Au moment de créer ce spectacle, en 2021, j'ai eu de la chance de rencontrer deux formidables artistes découpeur.euses: Julie Michaud et Christophe Morisset, qui se sont inspirés des oeuvres d'Andersen pour créer la scénographie et les marionnettes en papier du spectacle.

 

Pourquoi avoir choisi les contes d'Andersen, en particulier? 

SvdS: Ce qui fait le génie de ces récits est leur ambiguïté, la multitude des facettes ouvertes à l’interprétation. Si je dois analyser le spectacle, je dirais qu'il parle surtout du thème de l'ambition, artistique ou non, qu'Andersen questionne sans arrêt dans ses contes, à travers les personnages divers qu'il met en scène. Du soldat boiteux au paquet d'allumettes, à la théière cassée, à la petite sirène, au petit sapin: tous.tes ont des rêves de grandeur tout à fait inaccessibles pour eux. Malgré tout, ils s'y risquent, avec courage, et souvent au prix de leur vie. C'est un spectacle qui parle des rêves qu'on a, enfant, et qui questionne les adultes: qu'avez-vous fait de vos rêves d'enfant?

 

Pourquoi choisir la musique de Schumann, Robert et Clara?  

SvdS: Le lien entre Andersen et les Schumann est le suivant : En 1837, le poète allemand Chamisso traduisit plusieurs poèmes d'Andersen en Allemand. Robert Schumann, qui les aimait beaucoup, en tira un cycle de Lieder qu'il dédicaça au célèbre Danois. En 1841, Clara Schumann en tournée à Copenhague, rencontra Andersen, et l'invita à passer chez eux, le jour où il se trouverait en Allemagne. Quelques années plus tard, Andersen fit escale à Leipzig et visita les Schumann, qui donnèrent une soirée musicale en son honneur. Clara se mit au piano et Livia Frege fut invitée à chanter les Lieder dédicacé à Andersen, que le conteur découvrit alors avec plaisir.

 

Quels sont les contes repris dans le spectacle?

SvdS: Contes de papier fait allusion à de nombreux contes, dont: le vaillant soldat de plomb, Les allumettes, L'ombre, Le Montreur de marionnettes, La Théière, La petite fille aux allumettes, La Petite Sirène, le Lin, etc... Ces contes témoignent des difficultés qu’avait le poète à affirmer sa singularité par rapport aux normes imposées par la société. Ils parlent aussi de son désir de gloire et du prix à payer pour celle-ci. En outre, des thèmes très contemporains sont abordés, avec humour, comme celui de la destinée, de l'ambition artistique, de la mobilité sociale, du cycle de la vie, mais encore: de l'écologie, du recyclage, et même du coronavirus. C'est un spectacle idéal pour cette période de l'année, parce que l'hiver y est omniprésent, mais que le printemps n'est jamais loin.

68 vues0 commentaire

Comments


bottom of page