1664348757429.jpg

Concert (en) poche

Nouvelle série de concerts petit format dans des lieux insolites, avec des programmes tout aussi insolites.

 

28.09.2022 - Inauguration au Grand Hospice

Avec les artistes: Sarah Laulan, Christa Hudziy, Akram Ben Romdhane, Pauline Claes, Antoine Fallon, Meruert Karmenova

Programme à télécharger ici

Pièces en dialogue 

Avec Gilles Doneux compositions et électronique Christophe Morisset compositions et serpent

Prenez un grand lieu avec une acoustique réverbérant comme la galerie de la Fondation CAB et un instrument rare venu de l’ère baroque que vous connectez à un ordinateur. Immergez-vous dans un espace sonore hors du temps entre musique ancienne et contemporaine où les sons naissent, vivent mais ne semblent plus disparaitre totalement. Jouant en interaction ce trio architecture/instrument acoustique /instrument électronique vous propose une véritable expérience sensorielle fine parfois au bord du silence comme une façon de convoquer par le son la mémoire et l’imaginaire du lieu.

 

Ce projet dialogué est un appel vers une réactivation mémorielle et sensorielle d’un lieu. Ce moment sonore inédit est construit en dialogue entre les compositions électroniques de Gilles Doneux et des pièces de plain chant du XVII et XVIII revisitées par Christophe Morisset ( « Kyrie » de la messe royale de Henry Dumont, « agnus dei » extrait d’une messe de requiem ainsi qu’un « o salutaris » pièces anonymes issues de la bibliothèque imbertine de Carpentras, France).

La musique électronique en dialogue avec le serpent et la réverbération acoustique singulière du lieu propose des extensions sonores, appelle à la fois une résonnance contemporaine mais aussi à une introspection de la matière sonore même. Ces persistances sonores étirent le temps  pour faire pénétrer l’auditeur dans un espace temps  qui habituellement se résorbent dans le silence une fois l’énergie de la réverbération éteinte. La richesse des sons générés fait pénétrer l’auditeur dans des interstices à la marge du silence et appel a des découvertes ou réminiscences.

Le traitement électronique en direct ou différé du son du serpent via un micro à l intérieur même de l’instrument permet un travail de distribution entre le son acoustique de l’instrument et l’acoustique du lieu. Ce jeu entre la source acoustique  et la diffusion en quadriphonie de la musique électronique engendre un travail de mise en espace des protagonistes (musiciens et auditeurs) au sein même du lieu et donc de son acoustique.

 

Avec

Christophe Morisset, serpent & composition

Gilles Doneux, électro & composition